Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog sheumas" title="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" >
 <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" />
</a>

Recherche

Fictions et variétés

undefinedundefinedundefined
Cheminement du travail, de la réflexion sur un artiste à l'écriture d'une fiction ou d'un ouvrage autobiographique, du bilan d'un voyage à l'écriture d'un récit, d'une fiction ou d'une pièce, de l'écriture d'une pièce à sa mise en scène...Deux sites en relation directe avec ce blog : http://www.atelier-expression-artistique.com (théâtre et mise en scène), http://www.ericbertrand.fr (livres chez Aléas et Ellipses). 

 

 

29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 05:02
Une bonne répétition mardi soir, même si le filage complet que j’espérais n’a pu s’achever… J’ai voulu revenir sur le travail de certaines scènes, profitant de la bonne réceptivité des comédiens et de leur meilleure maîtrise du texte.
              L’acte un fonctionne bien. Jenny a mis au point la chorégraphie « provocation » avec Coralie, et cela lui donne de l’aisance dans les déplacements, notamment quand elle s’avance vers la table des garçons. Il y a un échange de regards appuyé qui dure huit temps.
              Les commères perfectionnent leurs airs de gallinacées : je leur suggère de donner des coups de bec au moment où elles embêtent Ornella.
 
« (…) Tiziana : elle adresse un clin d’œil à Lauredana et provoque Ornella : Qu’est-ce que tu dirais, toi, si, par exemple, Salvatore se mettait à la reluquer celle-là ?
Lauredana : oui, parfaitement ! Elle s’exprime dans un registre parodique. Si Salvatore descendait jusqu’à la plage avec son caleçon blanc et son beau vélo, pour poser à l’horizon son bleu regard si romantique…
Tiziana : si Salvatore descendait de son vélo pour aller prendre un bain... Lui qui, soi disant, craint l’eau tiède !
Lauredana : si Salvatore se mouillait un peu les cheveux, lui qui porte toujours son peigne à la ceinture pour arranger les mèches folles…
Tiziana : si Salvatore……..(...)”
 
              Enfin, la scène sur le ponton entre Tiziana et Salvatore gagne en qualité. Salvatore parvient à troubler sa rigide partenaire et Marion trouve assez bien le moyen de le faire percevoir au public, d’autant que Ronan devient plus entreprenant. Comme le fait remarquer Liliane, reprenant une expression anglaise : « she lets her hair down »… Au propre comme au figuré…
 
« (…) N’importe ! Toi, tu es venue jusque là… Alors, regarde vers le large, Tiziana ! Respire enfin ! Est-ce que tu sens, comme moi, ta poitrine qui se gonfle et tes yeux qui se dilatent… (Il lui ébouriffe les cheveux) Comme ça, ça te va mieux ! Ça te donne un air sauvage à tout faire craquer ! Embarquons-nous, Tiziana ! Tes cheveux se soulèvent, ta bouche est humide… »
 
              Fabien (ex-comédien dans le Gainsbourg et le Loft) est venu nous voir ce soir et trouve ce spectacle encore plus « osé » que les autres, et il ajoute que les comédiens maîtrisent bien leur jeu et n’ont vraiment pas froid aux yeux…
Attenti giovanni ! (Photo Nino)
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires