Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog sheumas" title="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" >
 <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" />
</a>

Recherche

Fictions et variétés

undefinedundefinedundefined
Cheminement du travail, de la réflexion sur un artiste à l'écriture d'une fiction ou d'un ouvrage autobiographique, du bilan d'un voyage à l'écriture d'un récit, d'une fiction ou d'une pièce, de l'écriture d'une pièce à sa mise en scène...Deux sites en relation directe avec ce blog : http://www.atelier-expression-artistique.com (théâtre et mise en scène), http://www.ericbertrand.fr (livres chez Aléas et Ellipses). 

 

 

17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 05:49
             J’interromps le bilan de la répétition du 9/01 sur laquelle il me reste deux articles pour revenir sur celle qui a eu lieu hier. J’ai beau savoir par expérience qu’il y a dans tout projet théâtral des moments de doute et de crise, je crois pouvoir affirmer qu’hier, nous avons touché le fond et que je n’en ai pas dormi de la nuit ! Une accumulation de doutes, de contrariétés, d’interrogations. Alors je tire la sonnette d’alarme pour ceux de la troupe qui sont lecteurs de ce blog et pour les autres afin qu’ils constatent que toute aventure à médaille a son revers !
              Les comédiens ont perdu le texte ! Catastrophique, mais hier, ils ne savaient plus grand-chose, à part Gigi et Ornella, mais les autres !... Total, une répétition qui piétine, sans cesse interrompue par des remarques sur le fond, sur la forme, et le texte qu’il faut souffler ! Mauvaises excuses des comédiens : « trop de travail en ce moment ! », « on a pourtant révisé ! »… Le fait est là, ça ne passe pas la barre, et quand le texte revient, il est annoné ou débité, et sent la sueur et l’effort de mémoire…
              Et puis Gilda, le personnage pivot, n’est pas là ! Coralie révèle de plus en plus une fragilité physique… Il faudrait un personnage rayonnant, débordant de vitalité et, actuellement, elle n’en a pas les moyens. Je signalais déjà ses problèmes de dos, de genoux, ses béquilles… Elle qui doit danser, rouler des hanches et provoquer les jeunes frimousses…
              Alors j’ai fait le compte (il reste 11 séances), pris des mesures, imposé le texte su et la répétition sans le texte sous les yeux dès mardi prochain. Et puis un filage prochainement, plus de mauvaise excuse.
              Mettre la troupe au pied du mur ! Car derrière, il y a toute une équipe qui s’affine, les musiciens qui proposent des choses intéressantes (j’y reviendrai), Mathieu qui, dans le rôle de Gigi progresse de plus en plus avec de véritables propositions d’acteur, les « Befana » qui mettent au point un jeu irrésistible, Alain, le technicien qui, débordant de vitalité, s’est comme moi ennuyé hier …
 
Nebole sul pontile !

Partager cet article

Repost 0

commentaires