Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog sheumas" title="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" >
 <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" />
</a>

Recherche

Fictions et variétés

undefinedundefinedundefined
Cheminement du travail, de la réflexion sur un artiste à l'écriture d'une fiction ou d'un ouvrage autobiographique, du bilan d'un voyage à l'écriture d'un récit, d'une fiction ou d'une pièce, de l'écriture d'une pièce à sa mise en scène...Deux sites en relation directe avec ce blog : http://www.atelier-expression-artistique.com (théâtre et mise en scène), http://www.ericbertrand.fr (livres chez Aléas et Ellipses). 

 

 

25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 06:40
La Sicile est bien évidemment, comme l’Ecosse et les States, un thème récurrrent dans ce que j’ai écrit jusqu’à présent et pour revenir sur le cycle de la Passeggiata précédemment évoqué, j’intègre ce paragraphe extrait des Nouvelles pour l’été (Voir la nouvelle : « Quitter le lycée et relire les Fleurs du mal »: « Angelica »)
 
« Elles ont marché dans les ruelles, elles ont mangé des boules de glace, goûté à tous les parfums.
Elles sont rentrées dans toutes les boutiques, elles y ont acheté, en cartes postales, les fameuses photos des bergers nus. Chacune a choisi le sien.
Elles ont caressé silencieusement le chat Roméo qui dormait sur une pierre, devant le panificio, et puis, chemin faisant, elles ont siroté trois ou quatre cafés noirs, en regar­dant l'Etna qui sommeillait toujours.
A dix huit heures, lorsque commence la passeggiata sur le corso, « parade rituelle où s'exhibent les toilettes et les maquillages, coulisses où circulent les ragots et les convoi­tises » a expliqué Angelica, elles ont en vain guetté les garçons et le professeur de français. Que diable leur était-il arrivé ? De quelle étrange vertu ces trois Romaines étaient-elles donc parées?
Angelica ne semble pas s'en soucier et elle jouit du corso, y avance d'un pas altier, parmi ces passants qui la frôlent sans oser l'aborder. Les filles se souviennent encore de sa première apparition au lycée et comprennent davantage la part de mystère qui l’environnait alors. Cette grâce qui les avait tous séduits était obscuré­ment empruntée à la souplesse des ruelles de Taormina, aux images des boutiques de Taormina, à la présence majestueuse de l'Etna, au-dessus de Taormina, au charme secret de ces multiples marion­nettes, à la grâce aérienne des syllabes seules du mot Taormina... »
 
Vista da Taormina, sotto l'Etna... Troppo caldo per la passeggiata !

Partager cet article

Repost 0

commentaires