Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog sheumas" title="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" >
 <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" />
</a>

Recherche

Fictions et variétés

undefinedundefinedundefined
Cheminement du travail, de la réflexion sur un artiste à l'écriture d'une fiction ou d'un ouvrage autobiographique, du bilan d'un voyage à l'écriture d'un récit, d'une fiction ou d'une pièce, de l'écriture d'une pièce à sa mise en scène...Deux sites en relation directe avec ce blog : http://www.atelier-expression-artistique.com (théâtre et mise en scène), http://www.ericbertrand.fr (livres chez Aléas et Ellipses). 

 

 

8 juin 2005 3 08 /06 /juin /2005 23:00

Comme dans certains slogans de pub, plusieurs bonnes raisons pour choisir "Macbeth" ! Pas les raisons académiques, j'entends ! Celles qui me donnent envie de travailler cette pâte...

D'abord le contexte écossais. Et plus particulièrement les Highlands. Mon attachement continuellement alimenté à ce pays. Les supports que je possède : musique, accessoires (kilt, brogs, skean dhu), diapos, références diverses... J'envisage pour la troisième fois de mettre un fond de diapos à certains moments sur scène (comme ça a été le cas dans le loft : -la vitrine des candidats lofters- puis dans le Tennessee club -dias prises dans le désert d'Arizona). Ce sera un décor de chateau en ruines en bord de mer. (Girnigoe and Sinclair Castles pour les connaisseurs).

Ensuite, les figures des sorcières. Ces créatures à mi-chemin entre le rêve et la réalité, entre la dérision et le tragique. Mes sorcières seront trois, comme chez Shakespeare, elles diront la lande, la mémoire collective, l'effroi, elles diront aussi la violence du climat. Leurs voix frisent le chant, leurs mouvements sont des trépignements, en cela j'envisage de faire d'elles des claquettistes et des bouffons sinistres !

Et puis la présence du Destin et la figure terrible de Lady Macbeth qui manipule son mari et réveille en lui des idées de meurtre et l'appétit du pouvoir. Les mains de Lady Macbeth et la couleur du sang. Il y a moyen de "lui mettre du rouge aux ongles " et de faire d'elle à la fois une femme inquiétante et fascinante.

Enfin la contagion du meurtre. C'est donc d'une certaine façon une pièce policière. Comme dans les pièces précedentes, je pense à certains cinéastes. A suivre.

F1000017.JPG

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sabrina 16/09/2005 08:18

je ne connais pas du tout l'Ecosse! j'ai déjà découvert le désert américain avec le Tenesse Club! Vous avez "le truc" pour nous donner envie de continuer cette aventure théatrale! Même si je ne suis pas acceptée dans la troupe (ce que je ne souhaite évidemment pas!)je serais toujours là pour vous applaudir en mai!

Béatrice 10/06/2005 08:56

Nous sommes près à embarquer vers les rives sauvages des Highland, à nous perdre dans la lande des sorcières, à la recherche de la tombe de Duncan... Je crois que tu dispose de bel et bien tous les ingrédients dans ta grande besace de créateur pour nous offrir encore une fois un spectacle de choix !

Dorian 09/06/2005 22:08

Je suis très heurux de savoir qu'une nouvelle adaptation de Shakespeare va voir le jour grâce à ton talent. L'athmosphère que tu décris dans ton article est grandement dramatique et les futurs élèves qui participeront à l'aventure devront être excellents mais je suis sûr que tu parviendras à canaliser leur énergie pour qu'ils donnent le meilleur d'eux même. Adapter Macbeth est un défi mais bien l'adapter en est un autre et il me tarde de suivre l'évolution de cette pièce que j'irai voir bien sûr au palais des congrès l'an prochain.
Bonne chance et à bientôt.