Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog sheumas" title="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" >
 <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" />
</a>

Recherche

Fictions et variétés

undefinedundefinedundefined
Cheminement du travail, de la réflexion sur un artiste à l'écriture d'une fiction ou d'un ouvrage autobiographique, du bilan d'un voyage à l'écriture d'un récit, d'une fiction ou d'une pièce, de l'écriture d'une pièce à sa mise en scène...Deux sites en relation directe avec ce blog : http://www.atelier-expression-artistique.com (théâtre et mise en scène), http://www.ericbertrand.fr (livres chez Aléas et Ellipses). 

 

 

27 septembre 2006 3 27 /09 /septembre /2006 05:29
« Journal du 27.07 : gros travail aujourd’hui avant la pause du voyage à Oslo. Nous y partons pour une durée de quatre jours et j’ai la ferme intention de prendre une pause dans l’écriture.
              Ce matin, dés 5h30, je reprends la scène interrompue au bar. Celle qui met en scène l’apparition de Gilda aux deux garçons et surtout à Gigi qui ne la connaissait pas. En décrivant Gilda dans le chapitre précédent, je pensais un peu à Hélène de Troie telle qu’elle est évoquée dans la pièce de Giraudoux : elle perturbe les vieillards qui la regardent passer tant elle est belle et provocante.
              En la décrivant devant les deux garçons, occupée à manger sa glace sans complexe, je vois un peu Isabelle Adjani dans « l’Eté meurtrier ».
 

Pfilm7660606697812.jpg

Durante l'estate !

Rubrique Goncourt : à la demande de certains collègues, je donne des pistes pour l’utilisation des romans du Goncourt… C’est donc une rubrique boulot boulot ce matin, mille excuses au lecteur !
 
Utilisation des livres pour la 1ère L
 
Disparaître : O et P Poivre d’Arvor : (biographique, épistolaire, persuader, convaincre……..)
 
-          La remontée dans le temps : p15 : comment la réalité extérieure produit-elle l’acte de mémoire ?
-          Lettre de Lawrence à Selim : p162 à 164. Montrer que cette lettre est aussi un bilan de vie.
-          Biographie de Lawrence : p172 à 178. Comment cet article construit-il la légende de Lawrence d’Arabie ?
-          Argumentaire de l’éditeur d’une biographie de Lawrence d’Arabie : p257 à 258 : par quels moyens l’auteur met-il en avant la stratégie argumentative de l’éditeur.
 
Fils unique : S. Audeguy. « Un mouvement littéraire : le libertinage »
 
-          Une société figée dans ses privilèges à remettre en cause p36.
-          Pratiques de libertinage : p41, 42
-          Liberté d’esprit : p50
-          Affranchissement d’esprit et choix de vie : p78, 79
-          Salon libertin : 131, 132 et expériences sur automates : p140
-          Scène de barbarie médiévale : p155, 156
-          La polémique sur le statut de la femme (rapprochement avec Marivaux : la Colonie
 
Thèmes afin de susciter la réflexion :
 
-          Le biographique :
-          Début de Marilyn
-          Fils Unique : la difficulté de dire la vérité : p24
-          Contours du jour qui vient : représentation symbolique de la quête de soi : p145-146
-          Le Bois des Amoureux  (réflexion sur la mémoire des « anciens » mais j’en ai perdu la page…)
-          Réécriture :
-          Fils unique : le peigne brisé : p81 à 83
-          Journal d’hirondelle : légère dérision du romantisme pages 96/97
 
Réaction de collègue :
Suite du point de vue de la collègue qui, comme moi, est agacée par certains des romans.
J'ai pour ma part oublié (acte manqué ?) les trois volumes que j'avais 
empruntés au CDI vendredi soir -->  week end sans lectures Goncourt, 
je crois que ça va me faire du bien. Je me suis acheté le dernier Jorn 
Riel - vous connaissez ? j'adore - histoire de retrouver des 
personnages charnus et truculents et une langue sans prétention. Je 
suis très en retard, je n'ai lu que trois bouquins, Boulin qui m'a 
exaspérée - je flaire un Tartuffe de la plus belle sorte - Schneider 
qui m'a agacée à la longue, et Audeguy que j'ai bien aimé au début 
mais dont j'ai trouvé que son personnage ne tenait pas la longueur du 
roman. Cela dit, épatant pour le 18ème... J'avais sorti Bataille, 
Audouard (ça, ça me dit, j'écoutais le feuilleton de son père Ne 
parlons pas de ce qui fâche sur RMC quand j'étais enfant, et puis le 
Canard, n'est-ce pas) et Gilles Lapouge dont j'ai si souvent écouté 
Agora sur FQ mais son roman ne me dit rien. Ce sont les 4 que l'on va 
rencontrer. Il va falloir que je les avale cette semaine.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires