Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog sheumas" title="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" >
 <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" />
</a>

Recherche

Fictions et variétés

undefinedundefinedundefined
Cheminement du travail, de la réflexion sur un artiste à l'écriture d'une fiction ou d'un ouvrage autobiographique, du bilan d'un voyage à l'écriture d'un récit, d'une fiction ou d'une pièce, de l'écriture d'une pièce à sa mise en scène...Deux sites en relation directe avec ce blog : http://www.atelier-expression-artistique.com (théâtre et mise en scène), http://www.ericbertrand.fr (livres chez Aléas et Ellipses). 

 

 

24 septembre 2006 7 24 /09 /septembre /2006 06:32
« Journal du 24.07 : après avoir consacré quelques lignes d’explication à l’expérience du « cinéma en plein air », temps fort de l’été à Santo Stefano, l’entrée en scène de Francesca et de Carolina ne doit pas être ratée.
              Je consacre du temps à la présentation de ces deux figures à qui je choisis de donner le nom de « Befana sotto le stelle » : le nom de la Befana inscrit ces conteuses dans la tradition parce que la Befana fait partie de ces figures archaïques associées à la période de Noël. C’est un conte de Pirandello qui me l’a rappelé « Donna Mimma » mais je me souviens effectivement d’avoir rencontré, en classe de quatrième je crois, un texte nommé « la Befana » à l’époque où j’étudiais l’italien. La Befana, c’est une sorte de « mère Noël » d’après ce dont je me souviens.
              Par ailleurs, j’insiste aussi beaucoup sur les prémices du spectacle pour recréer l’ambiance et insister sur le travail de mime qu’effectue Francesca parce que, comme l’affirment ses ancêtres, dont elle colporte la tradition, « c’est dans le visage qu’on prépare la langue des contes ». Il est important de bien individualiser les deux actrices afin de mieux les identifier.

HPIM0110.JPG

Tradizione.....

 

Rubrique Goncourt :
La lecture continue, et les élèves se frottent avec curiosité aux différents livres de la sélection. Les premiers points de vue circulent et influencent leur choix. Certains ouvrages sont abandonnés au profit d’autres. Nous avons, les documentalistes et moi, eu envie de créer un premier événement dans une salle un peu plus officielle. Les élèves était réunis en rond et ils avaient chacun pour mission de livrer leur billet d’humeur en présence des autres. Certains ont déjà rédigé de véritables articles critiques qui pourraient très bien figurer dans le concours. Cette première base a permis d’ouvrir une conversation, une sorte de café littéraire, pendant lequel ils ont pu organiser leurs arguments et construire une réflexion en tenant compte des remarques des autres. Les avis sont partagés, mais déjà se détachent quelques titres : « le journal d’hirondelles », « fils unique », « disparaître », « Contours du jour ». Je livrerai quelques-uns des arguments prochainement.
 
Autre réaction :
Merci pour ces multiples messages qui fortifient et incitent à aller de l'avant, même si parfois on est un peu désemparé devant l'ampleur de la tâche . Au lycée Jean Lurçat de Perpignan la lecture a assez bien commencé : beaucoup ont lu deux romans. Ceux qui sont partis avec Les Bienveillantes n'en sont pas au même stade que les autres! Nous avons ouvert un blog accessible à partir du site du lycée car cette classe de seconde est comporte deux options: MPI pour la moitié et Sciences humaines pour l'autre moitié. Les "scientifiques" à l'annonce du projet ayant manifesté moins d'enthousiasme que les autres, l'informatique m'a semblé un moyen de souder la classe autour du projet. Cela tient lieu de journal de bord.
Bon courage à tous, bonnes lectures.

Partager cet article

Repost 0

commentaires