Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog sheumas" title="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" >
 <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" />
</a>

Recherche

Fictions et variétés

undefinedundefinedundefined
Cheminement du travail, de la réflexion sur un artiste à l'écriture d'une fiction ou d'un ouvrage autobiographique, du bilan d'un voyage à l'écriture d'un récit, d'une fiction ou d'une pièce, de l'écriture d'une pièce à sa mise en scène...Deux sites en relation directe avec ce blog : http://www.atelier-expression-artistique.com (théâtre et mise en scène), http://www.ericbertrand.fr (livres chez Aléas et Ellipses). 

 

 

22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 06:56

            Pour illustrer les théories développées dans ce blog à propos de Darwin, relisons un extrait de la fin de pièce, au moment où Tarzan s'indigne contre la bêtise et la simplification de langage, filtres à travers lesquels le nouveau loft vise à les éliminer en tant que consciences :

 

« Tarzan : (les parodiant) « Very simple, very simple ! »... Mais la nature humaine n'est pas simple, elle est tout ce que vous voudrez mais elle n'est pas simple ! On n'est pas encore des rhinocéros, n'est-ce pas monsieur Ionesco, non, surtout pas des rhinocéros ! ... Big Brother, tu ne me feras pas de cornes avec toutes tes caméras ! (serrant contre lui Rosalinde) Moi je m'appelle Tarzan, et je le dis en face, à tous les téléspectateurs et à Big Brother et à tout le reste de sa clique... Je m'appelle Tarzan et je suis encore vivant et j'incarne l'espèce humaine. Les textes que je dis, je les comprends, je les sens, et jamais je n'en ferai commerce, vous m'entendez, jamais !

 

Rosalinde : (se dégageant de l'étreinte de Tarzan) Tout ce que vous nous demandez de faire, c'est odieux ! ni Shakespeare, ni Marivaux, ni Ionesco ne seront les complices de votre mascarade !... (Elle interpelle les projecteurs) Big Brother, t'es là pas vrai ? Eh, Big Brother ! tu m'as bien vue ?... Eh Big Big, avoue-le en face, devant toutes tes caméras et tous tes fidèles, je te plais hein !...  c'est pour ça que tu m'a choisie et t'as plutôt bon goût si je regarde autour de moi !... (Elle montre les autres lofteuses) Eh ben tu m'auras pas !... Tu peux toujours  courir avec tes spots et tes magnums et tes shotguns et tes laborantines !...  Qui va sortir du loft aujourd'hui ? C'est Rosalinde ! Rosalinde sort du loft et elle en est fière, Rosalinde sort du loft et le revendique ! »


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jenny 22/02/2009 07:47

Magnifique moment de la pièce ! J'entends encore les accents émus de Yohan et de Myriam : la seule pensée de ce moment me donne des frissons !