Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog sheumas" title="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" >
 <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" />
</a>

Recherche

Fictions et variétés

undefinedundefinedundefined
Cheminement du travail, de la réflexion sur un artiste à l'écriture d'une fiction ou d'un ouvrage autobiographique, du bilan d'un voyage à l'écriture d'un récit, d'une fiction ou d'une pièce, de l'écriture d'une pièce à sa mise en scène...Deux sites en relation directe avec ce blog : http://www.atelier-expression-artistique.com (théâtre et mise en scène), http://www.ericbertrand.fr (livres chez Aléas et Ellipses). 

 

 

25 mars 2006 6 25 /03 /mars /2006 06:13
              Après cet intervalle, revenons au kilt. Lorsque les sorcières s’en prennent à Max (cet échange n’est pas dépourvu de lubricité, du moins dans le jeu de scène et dans les éclats de voix de Suzy à qui j’ai suggéré de lancer sa phrase comme si elle invoquait un objet aphrodisiaque…), elles lui reprochent de manquer d’élégance parce que, justement, il n’a pas de kilt… 
 
« Lou : Va te laver les mains ! Va te laver les mains ! Et toi, quitte ton pantalon !
Diana : Va enfiler un kilt !
Suzy : Le kilt des Mac Leod !... Tartan jaune et noir… C’est la tenue de bataille !
Diana : Choisis d’abord le tartan vert et noir, c’est la tenue de soirée !
Lou : Mais ne reste pas en froc ! C’est indigne d’un tel soir ! »
 
              Aux yeux d’un Ecossais, le kilt est sans contestation le vêtement qui fait honneur. Les hommes le portent à l’occasion des mariages, des soirées chics, au cours des « fêtes » comme les « Highland games » (sortes de tournois tribaux entre villages) ou les fameux « ceilidh ». Mais j’ai aussi vu un petit monsieur faire ses courses au supermarché équipé de son kilt ! Le fait est qu’il est naturel d’en porter un et qu’il n’y a là rien de folklorique, ni d’efféminé… Bien au contraire. Le kilt est revendiqué comme signe de virilité. Beaucoup de jeunes attendent de leurs parents qu’ils leur offrent ce signe de reconnaissance dans une lignée. L’habit est fait sur mesure, pour qu’il tombe bien.
              L’extrait de la pièce que je viens de citer n’est pas seulement une plaisanterie de sorcières ! Même si elles le disent avec une pointe d’excitation sur la scène, elles rappellent que souvent, il existe, pour le même clan, deux types de tartan : l’un connoté « guerrier » et l’autre connoté « convivialité ». Le kilt de bataille des Mac Leod ressemble à la robe du frelon et n’est pas très gracieux, il faut le dire. En des temps de cordialité, j’avais bien sûr opté pour l’autre tartan… On y revient demain.  

F1000026.JPG

"That's my land ! " (Collection personnelle)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires