Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog sheumas" title="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" >
 <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" />
</a>

Recherche

Fictions et variétés

undefinedundefinedundefined
Cheminement du travail, de la réflexion sur un artiste à l'écriture d'une fiction ou d'un ouvrage autobiographique, du bilan d'un voyage à l'écriture d'un récit, d'une fiction ou d'une pièce, de l'écriture d'une pièce à sa mise en scène...Deux sites en relation directe avec ce blog : http://www.atelier-expression-artistique.com (théâtre et mise en scène), http://www.ericbertrand.fr (livres chez Aléas et Ellipses). 

 

 

14 décembre 2005 3 14 /12 /décembre /2005 18:43
La parution d’un livre est toujours accompagnée d’une opération de promotion. Quelle que soit l’échelle sur laquelle il se situe, tout éditeur passe par cette nécessaire « opération de séduction ». Chez Aléas, la diffusion est programmée en janvier 2006 mais, de mon côté, j’ai déjà entamé une campagne dans le secteur proche…
              Dans la perspective d’une signature prévue samedi 17 décembre chez majuscule (la librairie dans laquelle j’ai déjà signé le précédent), j’ai contacté la presse locale : samedi dernier, j’avais rendez-vous à la rédaction du Télégramme, lundi à celle du Courrier indépendant et jeudi ou vendredi à celle de Ouest France. Tout compte fait, il n’est pas facile de résumer ce livre et de répondre clairement au journaliste. Ce qui contribue à complexifier l’explication, c’est que dans « le Ceilidh », outre les deux versions, il y a deux histoires et deux séries de personnages, et que tout ne se limite pas à ces deux meurtres commis par les bons soins de Ronald Mac Donald…
              En tout cas, l’exercice est intéressant et permet, au fur et à mesure de l’entretien avec le journaliste, de pointer l’essentiel.
              Jeudi, après proposition de Nathalie au CDI, je dois également rencontrer les lycéens Une affiche a été diffusée lundi. Je trouvais l’idée intéressante, non pas cette fois dans l’optique de la promotion de l’ouvrage mais dans celle d’une rencontre avec de jeunes lecteurs qui pour une fois ne seront pas mes élèves mais simplement des individus intéressés par la littérature et par tout ce qui peut entourer le phénomène littéraire.
              Je ne demande pas mieux que d’expliquer ma démarche. Or, la durée fixée n’est que d’une petite demi-heure et c’est bien peu quand on veut tenir compte de tous les différents éléments qui entrent en convergence. Du reste, et d’un point de vue plus général, le dialogue avec le public est toujours un moment de plaisir, et j’apprécie cet espace de liberté que m’offre la vision rassurante d’un livre fini, à la présentation soignée et qui passe entre les mains du lecteur.
              L’un des journalistes me faisait remarquer que j’en étais déjà à mon dixième ouvrage… C’est drôle, je me sens aussi bien prêt à parler du dernier que du premier… Celui-là, depuis qu’il est sorti en 93, intrigue toujours autant les élèves, parce qu’ils sont attirés par la route, le stop, les rencontres, les Etats-Unis et ces incroyables mésaventures que je me plais toujours à évoquer et qu’ils peuvent découvrir dans « la Route, la Poussière et le Sable ». Sur les 500 exemplaires tirés, il en reste quelques dizaines chez l’éditeur. Aujourd’hui encore, deux élèves de seconde me demandaient où ils allaient bien pouvoir se le procurer alors je donne la réponse : sur le site Aléas
http://www.aleas.fr, ou encore en passant par mon site http://www.ericbertrand.fr
C’est bien le net pour faire son marché chez les petits éditeurs ! Et la force et la vertu d’Aléas, c’est qu’il ne détruit pas les livres après consommation.
C’est une éthique chez cet
Ami du
Livre,
Editeur
Audacieux et
Sagace.

num_riser0001-1.jpg
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires