Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog sheumas" title="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" >
 <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" />
</a>

Recherche

Fictions et variétés

undefinedundefinedundefined
Cheminement du travail, de la réflexion sur un artiste à l'écriture d'une fiction ou d'un ouvrage autobiographique, du bilan d'un voyage à l'écriture d'un récit, d'une fiction ou d'une pièce, de l'écriture d'une pièce à sa mise en scène...Deux sites en relation directe avec ce blog : http://www.atelier-expression-artistique.com (théâtre et mise en scène), http://www.ericbertrand.fr (livres chez Aléas et Ellipses). 

 

 

30 novembre 2005 3 30 /11 /novembre /2005 18:06

Première répétition de l’acte deux. Il acquiert une réalité, il prend du relief bien plus que pendant la première lecture… Maintenant que les comédiens ont joué l’acte un et réfléchi aux implications, les personnages existent davantage.

Au terme de cette répétition, il y a, comme après les essais des choses à revoir mais globalement l’acte fonctionne bien dans le registre du tragique. Léonor et Matthieu découvrent les rôles terribles qui échoient à Fiona et John. Ex Max et Heather, ils sont cette fois amenés à travailler sur le cri, la douleur, la lamentation… Et ils ont déjà la bonne intonation.

Après avoir paradé dans le pub, pour présenter le spectacle, Sheumas et Ronald deviennent père et fils Sinclair… Pas un pour racheter l’autre dans la cellule de Girnigoe. Le père est un monstre d’ambition, sûr de sa force, le fils, un monstre d’ambition débile et servile, mais sûr de sa ruse.

Les sorcières font un numéro dans cet acte. A la fois agents diaboliques et jouisseuses avides, la bouche dégoûtante de vulgarité.

La grande absente, c’est Rebecca : dans l’acte deux, elle passe à la mise en scène. Mais son ombre plane encore. Elle est là, en coulisses. Elle ne sait pas ce qui se trame autour d’elle. Sa voix tremble une dernière fois au moment du prologue, elle s’impose à Ronald. On peut penser qu’au moment où il propose la fameuse tirade de lady Macbeth au public du pub, il s’enivre une dernière fois de la détermination qu’elle lui donne. Cette détermination qui va lui permettre de l’exécuter après lui avoir laissé le soin d’exécuter Heather.  

Girnigoe and Ackergill tower. 

 

 

 

 

 

 

HPIM1083.JPG 

Partager cet article

Repost 0

commentaires