Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : En lisant, en écrivant...
  • : Littérature et écriture. Liens vers le site en relation avec le blog http://ericbertrand-auteur.net/
  • Contact

Http://Ericbertrand-Auteur.net/

  • Eric Bertrand
  • J'aime les voyages, les gens qu'on y rencontre, les paysages qu'on y foule, les perspectives d'écriture que j'y détecte... http://ericbertrand-auteur.net/
  • J'aime les voyages, les gens qu'on y rencontre, les paysages qu'on y foule, les perspectives d'écriture que j'y détecte... http://ericbertrand-auteur.net/

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog sheumas" title="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" >
 <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" />
</a>

Recherche

Fictions et variétés

undefinedundefinedundefined
Cheminement du travail, de la réflexion sur un artiste à l'écriture d'une fiction ou d'un ouvrage, du bilan d'un voyage à l'écriture d'un récit, d'une fiction ou d'une pièce, de l'écriture d'une pièce à sa mise en scène...Deux sites en relation directe avec ce blog :

http://ericbertrand-auteur.net/ (livres chez Aléas, Ellipses, Morvenn éditions). 

http://www.morvenn-editions.fr/

 

 

15 novembre 2022 2 15 /11 /novembre /2022 09:23

Se sentir dépassé par son époque, ne plus se reconnaître dans les valeurs qui émergent, ne plus savoir où placer son énergie… C’est la situation dans laquelle se trouve le colonel Chabert, officier de Napoléon laissé pour mort sous un tas de cadavres sur le champ de bataille d’Eylau. Après un long temps de soins et de convalescence, il revient d’entre les morts dans cette société de la Restauration où triomphent l’argent, le profit et la comédie sociale. Chabert n’est plus qu’un spectre de l’ancien temps et se sent étranger à tout cela et son épouse qu’il a retrouvée le supplie pour qu’il se cache, qu’il ne montre pas au grand jour ses traits monstrueux et ses extravagances. « J’ai été enterré sous des morts, mais maintenant je suis enterré sous des vivants, sous des actes, sous des faits, sous la société tout entière qui veut me faire rentrer sous terre. »

En ce jour d’armistice, souvenons-nous des soldats de la Grande Guerre.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires