Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : En lisant, en écrivant...
  • : Littérature et écriture. Liens vers le site en relation avec le blog http://ericbertrand-auteur.net/
  • Contact

Http://Ericbertrand-Auteur.net/

  • Eric Bertrand
  • J'aime les voyages, les gens qu'on y rencontre, les paysages qu'on y foule, les perspectives d'écriture que j'y détecte... http://ericbertrand-auteur.net/
  • J'aime les voyages, les gens qu'on y rencontre, les paysages qu'on y foule, les perspectives d'écriture que j'y détecte... http://ericbertrand-auteur.net/

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog sheumas" title="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" >
 <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" />
</a>

Recherche

Fictions et variétés

undefinedundefinedundefined
Cheminement du travail, de la réflexion sur un artiste à l'écriture d'une fiction ou d'un ouvrage, du bilan d'un voyage à l'écriture d'un récit, d'une fiction ou d'une pièce, de l'écriture d'une pièce à sa mise en scène...Deux sites en relation directe avec ce blog :

http://ericbertrand-auteur.net/ (livres chez Aléas, Ellipses, Morvenn éditions). 

http://www.morvenn-editions.fr/

 

 

7 novembre 2022 1 07 /11 /novembre /2022 08:59

Pour présenter le cuir d’onagre ou « peau de chagrin », le brocanteur méphistophélique qui surveille cet article insolite tâche de tenter l’acheteur potentiel à l’aide d’une formule lapidaire et terrible : « Si tu la possèdes, tu possèderas tout. »

En d’autres termes, cette peau de chagrin permet à l’acquéreur de réaliser tous ses désirs… Or, justement, le héros qui s’en empare au début du roman est, comme l’indique Balzac, « un galérien du plaisir »… Quel enivrement pour ce jeune homme de pouvoir d’un seul coup et à chaque fois qu’il le souhaite assouvir ses désirs ! Le pacte est vertigineux et engage toute la vie et toute la volonté. Au fil des péripéties et des défis, le lecteur entrevoit le risque qu’il y a pour un homme à continuellement vouloir autre chose.

Ainsi, il n’est pas étonnant que Balzac ait classé cette fable fantastique dans ce qu’il nomme ses « études philosophiques ». Le chagrin n’est-il pas en effet l’envers du plaisir ? La recherche du plaisir ne finit-elle pas par avoir la peau de celui qui en est esclave ? Et la pluie des désirs qui glisse sur le cuir d’onagre de nos journées continue de s’écouler et de raviner la vie.

Partager cet article
Repost0

commentaires