Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

<a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog sheumas" title="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" >
 <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs" />
</a>

Recherche

Fictions et variétés

undefinedundefinedundefined
Cheminement du travail, de la réflexion sur un artiste à l'écriture d'une fiction ou d'un ouvrage autobiographique, du bilan d'un voyage à l'écriture d'un récit, d'une fiction ou d'une pièce, de l'écriture d'une pièce à sa mise en scène...Deux sites en relation directe avec ce blog : http://www.atelier-expression-artistique.com (théâtre et mise en scène), http://www.ericbertrand.fr (livres chez Aléas et Ellipses). 

 

 

14 octobre 2017 6 14 /10 /octobre /2017 12:44

« De l’été c’est la fin

Les fleurs ont perdu leurs parfums

Qu’emporte un à un

Le temps assassin »

 

Ce quatrain extrait de la chanson de Gainsbourg, « Dépression au-dessus d’un jardin », a des accents profondément baudelairiens. Elle constate l’état de spleen du poète des « Fleurs du Mal » et associe subtilment le psychologique au météorologique. L’âme du Baudelaire, avant d’être « un cimetière abhorré par la lune » est un jardin dévasté par l’automne.

 

« Le Tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage

         Qu’il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils »

 

Un seul coupable aux yeux des deux dandys… Le temps qui « mange la vie » et « qui ronge le cœur ». A moins que l’été prochain, ne ramène sinon l’amour, du moins « les fleurs nouvelles que je rêve » : l’œuvre d’art, « les Fleurs du mal », le jardin retrouvé, la promenade élégante de Catherine Deneuve, la fragilité épanouie de Jane Birkin, la beauté végétale de Brigitte Bardot !

Partager cet article

Repost 0

commentaires